photo-operation-augmentation-mammaire

Operation augmentation mammaire : quelle est la procédure ?

L’augmentation mammaire, aussi appelée mammoplastie consiste à utiliser des implants mammaires ou un transfert de graisse pour rectifier la taille de vos seins. Pour certaines femmes, l’augmentation mammaire est un moyen d’améliorer leur confiance en elles. Pour d’autres, elle fait partie de la reconstruction mammaire en raison de diverses maladies. Malgré le nombre croissant de chirurgies pratiquées chaque année, de nombreux patients potentiels arrivent souvent aux rendez-vous de consultation initiale avec peu ou pas d’idée à quoi s’attendre. Si vous envisagez une augmentation mammaire, consultez un chirurgien plasticien. Assurez-vous de bien comprendre ce qu’implique la chirurgie, y compris les risques possibles, les complications et les soins de suivi. Pour être mieux préparée et mieux informée, jetez un coup d’œil à notre blog sur la chirurgie des seins qui relate tous les détails à connaitre avant de faire le grand saut !  

 

Pourquoi envisager une opération d’augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire peut vous aider à  :

  • Améliorez votre apparence si vous pensez que vos seins sont trop petits ou que l’un est plus petit que l’autre.
  • Ajustez-les en raison d’une réduction de la taille après la grossesse.
  • Corriger les seins inégaux après une chirurgie mammaire en raison d’autres conditions.
  • Améliorer la confiance en soi.
  • Il est également possible de réaliser une opération pour réduire la taille des seins, pour plus d’informations concernant cette technique de chirurgie, cet article sur l’opération de réduction mammaire peut vous aider !

Discutez de vos objectifs avec votre chirurgien afin d’être réaliste sur ce que l’augmentation mammaire peut faire pour vous.

Avant de décider de subir une intervention chirurgicale, vous devez savoir que :

  • Les implants mammaires n’ont pas comme première utilité d’empêcher la poitrine de s’affaisser. Pour corriger l’affaissement des seins, il se peut que vous ayez besoin d’un lifting mammaire en plus de l’augmentation mammaire.
  • Il n’y a aucune garantie que les implants mammaires dureront éternellement. La durée de vie moyenne d’un implant est de 10 ans. Il est également possible qu’un implant se rompt. De plus, les seins continueront de vieillir et des facteurs comme le gain ou la perte de poids pourraient modifier l’apparence des seins. Ces problèmes entraîneront probablement plus d’interventions chirurgicales.
  • Les mammographies peuvent être plus compliquées. Si vous avez des implants mammaires, en plus des mammographies de routine, vous devrez subir des examens approfondis supplémentaires.
  • Les implants mammaires peuvent rendre l’allaitement plus difficile. Certaines personnes sont capables d’allaiter avec succès après une augmentation mammaire mais pour d’autres, l’allaitement devient un défi.
  • La pose d’implants mammaires n’est pas couverts par l’assurance, à moins qu’elle ne soit nécessaire sur le plan médical, par exemple après une mastectomie. Soyez prêt à payer les dépenses, y compris le coût des chirurgies et des examens d’imagerie connexes qui pourraient être effectués à l’avenir.
  • Si vous décidez de retirer vos implants mammaires, il se peut que vous ayez besoin d’un lifting mammaire ou d’une autre chirurgie corrective pour aider à restaurer l’apparence de vos seins.
  • Si vous fumez, votre médecin vous demandera d’arrêter pendant un certain temps avant la chirurgie.

Quelles sont les étapes d’une augmentation mammaire ?

Une procédure d’augmentation mammaire comprend les étapes suivantes :

Première consultation

Votre première visite au cabinet du chirurgien est peut-être la partie la plus importante de tout le processus. Vous consulterez un chirurgien plasticien pour discuter de vos préférences quant à la taille, la sensation et l’apparence de vos seins. Le chirurgien décrira les types spécifiques d’implants (lisses ou texturés, ronds ou en forme de goutte, salins ou en silicone) et les techniques chirurgicales possibles. En fonction de vos objectifs et de vos attentes, il sera en mesure de vous donner une idée réaliste des résultats probables et de vous donner une idée claire de ce à quoi vous pouvez vous attendre pendant la période post-opératoire.

Examinez attentivement les renseignements donnés par le chirurgien, tels que les renseignements sur le fabricant de vos futur l’implants, et conservez des copies pour vos dossiers.

photo-operation-augmentation-mammaire-consultation

Préparation à la chirurgie 

Une fois le type d’implants aura été déterminé, votre chirurgie sera planifiée. Lorsque vous retournerez à la clinique, vous rencontrerez le chirurgien afin que les emplacements des incisions puissent être dessinés avec un marqueur chirurgical afin de savoir l’endroit exact ou les prothèses mammaires seront insérées. Selon le type d’implants, elles peuvent se trouver sous le sein, autour du mamelon ou sous le bras. Les endroits définis pour réaliser les incisions seront également nettoyés et désinfectés. Lorsque vous serez prêt à commencer, l’anesthésie sera administrée, soit au moyen d’un masque respiratoire, soit par voie intraveineuse, selon que vous prévoyez de dormir complètement ou partiellement pendant l’intervention.

La procédure d’augmentation mammaire

Anesthésie

L’anesthésie est administré pour garantir un confort à la patience pendant l’intervention 

chirurgicale. Il y a deux types d’anesthésie possible : la sédation intraveineuse et l’anesthésie générale. Votre médecin vous recommandera le meilleur choix pour vous.

Une fois que la patiente est sous anesthésiques générale ou locale, il est donc temps de faire les incisions. Les premières incisions ouvrent la peau pour exposer le tissu mammaire qui est situé en dessous. Ensuite, la poche de la prothèse est formée en séparant le tissu mammaire des muscles. Cette poche sera soit devant ou derrière la couche externe du muscle, selon ce que vous et votre médecin aurez décidé. Enfin, l’implant est mis en place. Il s’agira soit de prothèses remplies de solution saline, soit d’un implant en gel de silicone entièrement formé. 

photo-operation-augmentation-mammaire-anesthesie

L’incision

Les incisions sont faites dans des zones discrètes pour minimiser les cicatrices visibles. Il est important d’aborder ce sujet avec son chirurgien avec l’opération.  Voici les différentes possibilités d’incisions : le long du bord aréolaire (incision péri-aréolaire), le pli sous le sein (pli-inframammaire) et sous l’aisselle (incision axillaire). Une approche par le nombril est associée à un taux de complications plus élevé. Les incisions varient en fonction du type d’implants mammaires, du degré d’agrandissement souhaité, de l’anatomie et des préférences de la patiente ou du chirurgien. 

Insertion et pose des implants

Après l’incision, l’implant mammaire est inséré dans la poche, soit sous le muscle pectoral (placement sous-musculaires) ou directement derrière le tissu mammaire, sous-glandulaires donc au-dessus du muscle pectoral (placement sous-mammaire/sous-glandulaire).

La méthode d’insertion et de positionnement des implants mammaires dépend du type d’implants, du degré d’agrandissement souhaité, de votre type de corps et des recommandations de votre chirurgien. 

photo-operation-augmentation-mammaire-pose-implants

Fermeture des incisions

Les incisions sont fermées par des sutures en couches dans le tissu mammaire, de l’adhésif cutané ou du ruban adhésif chirurgical pour fermer la peau. Avec le temps, les lignes d’incision s’estompent. La qualité de la cicatrice dépend de plusieurs facteurs, dont la génétique, l’exposition du corps à la nicotine et l’infection. 

Récupération

Alors que les patientes d’augmentation mammaire peuvent habituellement retourner à la maison le jour même, il sera nécessaire que quelqu’un d’autre assure le transport, car les médicaments utilisés pour l’anesthésie prennent un certain temps avant de s’estomper complètement.

Une fois à la maison et en mode de récupération, il faut s’attendre à des douleurs, de l’enflure et des ecchymoses, mais qui pourrait être soulagés avec des analgésiques et des vêtements de compression et notamment des soutiens-gorge qui offrent un soutien supplémentaire. Votre chirurgien vous donnera des précisions sur ce à quoi vous pouvez vous attendre dans votre cas particulier, mais il vous faudra généralement quelques jours ou quelques semaines pour récupérer complètement, selon le volume des implants et le type d’incisions faites. Suivez les instructions de votre chirurgien pour savoir quand reprendre vos activités normales. Si vous n’avez pas d’emploi exigeant sur le plan physique, vous pourrez peut-être retourner au travail au bout de quelques jours. Évitez les activités intenses, c’est-à-dire tout ce qui peut faire augmenter votre fréquence cardiaque ou votre tension artérielle, pendant au moins deux semaines. Pendant la récupération, n’oubliez pas que vos seins seront sensibles au contact physique ou aux mouvements brusques.

Il se peut aussi que vous deviez retourner chez le chirurgien au moins une fois de plus pour faire enlever les drains ou les points de suture, ou si vous avez des problèmes avec votre rétablissement.

Si vous sentez de la chaleur ou des rougeurs dans vos seins, ou si vous avez de la fièvre, il se peut que vous ayez une infection. Contactez votre chirurgien dès que possible. Vous devriez également communiquer avec votre chirurgien si vous avez le souffle court ou des douleurs thoraciques.

L’augmentation mammaire peut modifier la taille et la forme de vos seins. La chirurgie peut améliorer votre image corporelle et votre estime de soi. Cependant, ayez des attentes réalistes et ne vous attendez pas à la perfection.

De plus, les seins continueront de vieillir après l’augmentation. De plus, un gain ou une perte de poids pourrait changer l’apparence de vos seins. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’aspect de vos seins, vous aurez peut-être besoin de plus de chirurgie pour corriger ces problèmes.

Quels sont les risques liés à une augmentation mammaire ?

Une augmentation mammaire comporte différents risques, par exemple :

  • Tissus cicatriciels qui déforment la forme de l’implant mammaire (contracture de la capsule).

  • Douleur aux seins,

  • Infection,

  • Changements dans la sensibilité des mamelons et des seins,

  • Perte ou rupture de l’implant,

La résolution de ces complications pourrait nécessiter une nouvelle intervention chirurgicale, soit pour retirer ou remplacer les implants.

photo-operation-augmentation-mammaire-resultats