photo-ptose-mammaire

Ptose mammaire : comment la détecter et quelles sont les solutions ?

La ptose mammaire peut survenir en raison de l’âge, d’une perte de poids importante, suite à une ou des grossesse(s) et/ou de l’allaitement. Il existe divers degrés de ptose mammaire. Un lifting des seins, ou mastopexie, peut être suffisant pour les femmes présentant un léger affaissement, tandis que d’autres peuvent avoir besoin d’un lifting des seins combiné à une augmentation mammaire avec des prothèses.

Ce site peut vous apporter des éléments de réponse sur la procédure d’augmentation mammaire à Lyon

Comment détecter la ptose mammaire ?

Si vous êtes préoccupée par vos seins affaissés, la première étape consiste à déterminer le degré de ptose mammaire et la nature précise du problème

Voici comment procéder :

  • Munissez-vous d’une règle,
  • Enlevez votre tee-shirt et votre soutien-gorge et trouvez votre pli infra-mammaire (ligne de pliage juste sous vos seins),
  • Placez la règle dans le pli, directement contre la jonction de la poitrine et de la cage thoracique,
  • Laissez vos seins pendre au-dessus de la règle, et regardez-vous dans un miroir. La règle marque votre pli infra-mammaire.

Les différents degrés de ptose

  • Si votre mamelon est légèrement au-dessus ou directement en face du haut de la règle, vous avez peut-être une ptose de grade 1. Ceci est considéré comme une ptose légère.
  • Si le point central de votre mamelon se trouve de 1 à 3 cm en dessous du haut de votre pli mammaire, vous pouvez avoir une ptose de grade 2. Ceci est considéré comme une ptose légère à modérée.
  • Si le point central de votre mamelon et votre aréole (zone colorée autour de votre mamelon) se trouve à plus de 3 cm sous le pli de votre sein, vous pouvez avoir une ptose de grade 3. Ceci est considéré comme une ptose sévère.
  • La pseudo-ptose se produit lorsque le mamelon est encore au-dessus du pli infra-mammaire, mais que le sein semble s’affaisser en raison d’un gros lobe mammaire aplati.
  • Si vos seins sont trop bas sur la paroi thoracique ou si vos aréoles se sont étirées, on considère qu’il s’agit d’une ptose légère avec asymétrie.
  • Vos seins peuvent être placés relativement bas sur votre poitrine, sans affaissement (ptose).

Une fois que vous et votre chirurgien mammaire avez déterminé l’étendue de votre ptose, vous pouvez discuter du type de lifting mammaire ou de la combinaison d’autres procédures d’augmentation mammaire qui répondra le mieux à vos préoccupations.

photo-ptose-mammaire-degres-de-la-ptose

Quelles sont les causes de la ptose mammaire ?

Les seins trop affaissés ou tombants sont appelés seins ptotiques ou seins avec ptose (prononcé « tosis », le p est silencieux !). La ptose est le résultat de la perte de l’élasticité et de l’inévitable bataille entre la peau et l’âge.

Les ligaments de vos seins, appelés ligaments de Cooper, soulèvent et soutiennent vos seins. Avec le temps, ces ligaments peuvent s’étirer et provoquer l’affaissement des seins. Une peau relâchée ou la perte d’élasticité de la peau peut également entraîner des seins tombants et dégonflés. Plusieurs facteurs peuvent influencer le moment où ces changements se produiront ou le degré d’affaissement. Voici quelques-unes des causes de l’affaissement des seins :

  • La gravité : alors qu’elle tire vos seins vers le bas, cela tend et étire les ligaments de votre poitrine.
  • La taille et la forme de vos seins : les seins plus petits ont tendance à mieux tenir leur forme que les seins plus gros. Les gros seins sont également plus susceptibles de succomber à la gravité avant les petits seins.
  • Indice de masse corporelle : les femmes ayant un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé ont tendance à avoir des seins plus gros que les femmes ayant un IMC plus faible.
  • Perte ou gain de poids : gagner ou perdre beaucoup de poids, surtout rapidement, peut modifier la forme de vos seins et étirer ou rétrécir la peau.
  • Le tabagisme : le tabagisme entraîne une perte d’élasticité de la peau, de sorte que les fumeuses sont plus susceptibles de développer des seins affaissés.
  • La génétique : l’hérédité et les gènes que vous recevez de votre famille jouent un rôle dans la taille et la forme de vos seins, la force des ligaments et votre poids. Le ptose ou le degré d’affaissement est en partie déterminé par vos caractéristiques héréditaires comme l’élasticité de la peau et la densité des seins. Vos seins sont constitués à la fois de tissus mammaires qui sont lourds (les glandes mammaires) et de graisse, qui est plus léger. Le rapport de ces deux composantes influence la densité de vos seins et votre densité mammaire peut influencer le degré de ptose. Des seins avec un volume plus important peuvent s’affaisser plus rapidement et plus profondément avec le temps.
  • Nombre de grossesses : plus vous aurez d’enfants, plus vos seins s’affaisseront.
  • Faire de l’exercice sans soutien : les exercices qui impliquent beaucoup de mouvements des seins peuvent exercer une pression supplémentaire sur les ligaments des seins. Si les seins, surtout les gros seins, ne sont pas bien soutenus, cela peut entraîner un étirement des ligaments et un affaissement des seins.
  • L’âge : l’âge finit par rattraper tout le monde. Malheureusement, l’affaissement n’est qu’une partie normale du processus de vieillissement, surtout après la ménopause, lorsque les changements hormonaux peuvent affecter la structure et le volume du tissu mammaire.

photo-ptose-mammaire-causes

Les solutions chirurgicales pour minimiser une ptose mammaire

Toutes les chirurgies esthétique peuvent laisser des cicatrices, c’est pour cela qu’il est important de choisir des chirurgiens expérimentés qui utilisent des procédures chirurgicales avancées et qui sont spécialement formés pour minimiser l’étendue des cicatrices.

Option 1 : lifting des seins sans implants (mastopexie)

Un lifting des seins permet de modifier la position de la poitrine, dans la majorité des cas c’est pour la rehausser.

Les inconvénients d’une mastopexie

  • Possibilité de cicatrices mammaires, cependant généralement les cicatrices s’estompent avec le temps,
  • Un lifting des seins ne raffermira pas votre poitrine,
  • Un lifting mammaire n’augmentera pas la taille des seins (il faudrait un implant mammaire ou un transfert de graisse supplémentaire).

Les avantages d’une mastopexie

  • Vos seins seront repositionnés, et auront un aspect plus jeune,
  • Vous serez plus belle et vous vous sentirez mieux dans vos vêtements.

Option 2 : augmentation mammaire grâce à une chirurgie d’implants mammaire

Si vos seins ont trop de peau et pas assez de matière, vous pouvez corriger l’affaissement et le problème de volume grâce à des prothèses mammaires. Pour que cette option soit la meilleure pour vous, vous devrez passer certains tests et surtout discuter avec votre chirurgien plasticien de toutes les options de chirurgie de lifting mammaire.

L’augmentation mammaire, aussi appelée mammoplastie d’augmentation est une chirurgie visant à augmenter la taille des seins grâce à des prothèses. Elle consiste à placer des implants mammaires sous le tissu mammaire ou sous les muscles de la poitrine. Si vous envisagez de réaliser cette chirurgie esthétique, parlez-en à un chirurgien esthétique. Assurez-vous de bien comprendre ce qu’implique cette chirurgie mammaire, y compris les risques possibles, les complications et les soins de suivi.

photo-ptose-mammaire-operation-chirurgie-mammaire

L’augmentation mammaire présente divers risques, notamment :

  • Cicatrice qui déforme la forme de l’implant mammaire (contracture capsulaire),
  • Douleur de la poitrine,
  • Infection,
  • Changements dans la sensation des mamelons et des seins,
  • Fuite ou rupture de l’implant,
  • La correction de ces complications peut nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire, soit pour retirer ou remplacer les implants.

Comment vous préparer

Vous consulterez un chirurgien plasticien pour connaître vos préférences quant à la taille, la sensation et l’apparence de vos seins. Le chirurgien vous décrira des types spécifiques d’implants lisses ou texturés, ronds ou en forme de larme, salins ou en silicone, ainsi que les options de techniques chirurgicales.

Avant de décider de vous faire opérer, tenez compte de ce qui suit :

  • La prothèse n’empêchera pas vos seins de s’affaisser. Pour corriger l’affaissement des seins, vous pourriez avoir besoin d’un lifting mammaire en plus de l’augmentation mammaire.
  • Les implants mammaires ne sont pas garantis à vie. La durée de vie moyenne d’un implant est de 10 ans, cela peut dépendre de la patiente. La rupture de l’implant est une possibilité. De plus, vos seins continueront à vieillir et des facteurs tels que la prise ou la perte de poids pourraient modifier l’apparence de vos seins. Ces problèmes entraîneront probablement d’autres interventions chirurgicales.
  • Les mammographies pourraient être plus compliquées. Si vous avez des implants mammaires, en plus des mammographies de routine, vous aurez besoin de vues supplémentaires et spécialisées.
  • Les implants mammaires peuvent entraver l’allaitement. Certaines patientes sont capables d’allaiter avec succès après une augmentation mammaire. Pour d’autres, cependant, l’allaitement est un défi.
  • L’assurance-maladie ne couvre pas les implants mammaires. À moins que ce ne soit médicalement nécessaire, comme après une mastectomie. Soyez prêt à assumer les frais, y compris les chirurgies connexes ou les futurs tests d’imagerie.
  • Il se peut que vous ayez besoin d’une autre intervention chirurgicale après l’enlèvement des implants mammaires. Si vous décidez de faire enlever vos implants, vous pourriez avoir besoin d’un lifting mammaire ou d’une autre chirurgie corrective pour aider à restaurer l’apparence de vos seins.
  • Si vous fumez, votre chirurgien vous demandera de cesser de fumer pendant un certain temps avant la chirurgie.
  • Demandez à quelqu’un de vous reconduire à la maison après la chirurgie et de rester avec vous au moins la première nuit.
  • L’augmentation mammaire peut se faire dans un centre chirurgical ou dans un établissement hospitalier de soins ambulatoires. Vous rentrerez probablement chez vous le jour même. La procédure nécessite rarement une hospitalisation.
  • Parfois, l’augmentation mammaire est effectuée sous anesthésie locale, vous êtes donc éveillée et votre poitrine est engourdie. Cependant, très souvent les professionnels effectuent cette opération sous anesthésie générale.

photo-ptose-mammaire-risques