image-reconstruction-mammaire

Reconstruction mammaire : dans quels cas ?

Aussi appelée plastie reconstructive ou chirurgie post-mastectomie, la reconstruction mammaire comprend une variété d’interventions visant à restaurer la forme du sein à la suite d’une mastectomie ou d’une tumorectomie. Des facteurs tels que l’anatomie individuelle, les objectifs esthétiques et la nécessité d’une chimiothérapie ou d’une radiothérapie post-chirurgicale détermineront vos options. Il est crucial de discuter de votre chirurgie du cancer avec un chirurgien plasticien avant de subir une mastectomie, car la chirurgie d’ablation du cancer proposée peut avoir une incidence importante sur les choix et les résultats de tout type de reconstruction mammaire. 

 Si vous souhaitez plus d’informations sur l’augmentation mammaire, ce blog vous aidera à en savoir plus ! 

Quand faut-il envisager une reconstruction mammaire ? 

  • Si vous pensez que la reconstruction vous procurera un sentiment de bien-être psychologique ou un sentiment de « plénitude »,
  • Pour vous aider à retrouver votre sentiment de féminité et votre confiance en votre apparence, 
  • Pour améliorer la symétrie si un seul de vos seins est atteint ,
  • Pour vous permettre de porter des décolletées et des maillots de bain normalement .

image-reconstruction-mammaire-quand

 

Les avantages et inconvénients : on fait le point !

 

Avantages 

  • Vous n’aurez pas à porter de prothèses mammaires ou de coussinets externes, 
  • Il s’agit d’une façon d’éliminer tout les souvenirs de votre mastectomie et de votre expérience du cancer du sein,
  • Cette opération peut vous aider à vous sentir mieux dans votre corps et à retrouver confiance dans votre sexualité. 

Inconvénients 

  • La reconstruction mammaire implique une chirurgie supplémentaire, des rendez-vous chez le médecin et éventuellement des coûts supplémentaires, 
  • La reconstruction mammaire peut nuire à l’état naturel de votre corps, qui vient de retrouver une santé normale, 
  • Un sein reconstruit n’aura pas la même sensation et la même sensation que le sein qu’il remplace. 

Ce sont les trois principaux avantages et inconvénients à peser lorsque l’on envisage une reconstruction mammaire. Si vous souhaitez avoir plus de détails sur la procédure, veuillez consulter votre chirurgien plasticien esthétique. 

 

Êtes-vous une bonne candidate pour une reconstruction mammaire ? 

Voici quelques raisons courantes pour lesquelles vous voudrez peut-être envisager une reconstruction mammaire : 

  • Les résultats sont meilleurs si vous n’êtes pas en surpoids (l’indice de masse corporelle est inférieur à 30).
  • Vous ne devriez pas avoir de problèmes de circulation sanguine ou d’autres problèmes de santé graves, comme l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques. Le diabète et les maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde et la sclérodermie, augmentent le risque de problèmes de cicatrisation et d’infections. Les troubles de coagulation augmentent les risques de reconstruction mammaire, en effet les produits utilisés pour prévenir les caillots sanguins augmentent le taux de saignement postopératoire. 
  • Le tabagisme interfère également avec la circulation sanguine et peut causer des problèmes postopératoire, retarder la guérison et entraîner de plus grandes cicatrices. 
  • La radiothérapie affecte de façon significative le moment et même le type de reconstruction mammaire que vous allez subir. Elle retarde la cicatrisation de la plaie et peut entraîner un assombrissement et un resserrement de la peau. La reconstruction, qui peut être retardée de plusieurs mois après l’irradiation, peut inclure l’utilisation de vos propres tissus pour aider à remplacer une partie de la peau affectée. 
  • La chimiothérapie qui suit une mastectomie peut également affecter le moment de votre reconstruction. 
  • Les antécédents chirurgicaux, les antécédents médicaux et les maladies coexistantes sont des facteurs qui déterminent si cette chirurgie vous convient. 

Si vous êtes en bonne santé générale, avez une attitude positive et des attentes réalistes, vous êtes très probablement un bon candidat pour cette procédure.

image-reconstruction-mammaire-candidate

Comment s’effectue une reconstruction mammaire ? 


Les trois options de base pour la reconstruction mammaire :
 

  • Utilisation d’implants mammaires (solution saline ou gel de silicone), 
  • Reconstruire le sein en utilisant votre propre peau, graisse et muscle, 
  • Une combinaison de ces méthodes. 

La plupart des méthodes de reconstruction mammaire comportent plusieurs étapes. La majorité des interventions de reconstruction mammaire se font en chirurgie ambulatoire ; toutefois, certaines peuvent nécessiter un séjour à l’hôpital pour l’intervention initiale (surtout si elle est effectuée en même temps que la mastectomie initiale). L’insertion d’un implant peut ne pas nécessiter de temps d’hospitalisation supplémentaire si cela peut être fait au moment de la mastectomie. Votre chirurgien plasticien vous aidera à peser le pour et le contre et à choisir la méthode la plus avantageuse pour vous. 

 

Procédures de reconstruction d’implants
 

Il s’agit habituellement d’un processus en deux ou trois étapes. 

Lors de la procédure initiale, votre chirurgien insère un expanseur tissulaire sous la peau et le muscle pectoral, formant ainsi une enveloppe peau-muscle. L’expanseur tissulaire est un implant de sérum physiologique modifié muni d’une valve, ce qui permet d’ajouter plus de sérum physiologique après la première intervention. Des injections successives de sérum physiologique à travers la peau dans la valve remplissent lentement l’implant et agrandissent par la suite votre prothèse mammaire. Pendant les visites au cabinet pendant deux à six mois, l’enveloppe peau-muscle est lentement étirée jusqu’à ce qu’elle atteigne la taille souhaitée pour l’implant final. 

Dans l’étape suivante, vous subirez une chirurgie ambulatoire au cours de laquelle l’expanseur sera retiré et remplacé par un implant mammaire plus souple (sérum physiologique ou en gel de silicone). 

Parfois, avec les implants au sérum physiologique, l’expanseur est maintenu en place plus longtemps, ce qui permet de modifier la taille du sein reconstruit (en augmentant ou en diminuant la quantité de sérum physiologique) sans retirer l’implant. Avec un implant en silicone, la taille de vos seins ne peut être modifiée sans une autre chirurgie. 

Il est rare qu’une femme se fasse poser un implant (sérum physiologique ou en gel de silicone) directement sans avoir d’abord subi une expansion tissulaire. Dans cette situation, la taille de l’enveloppe peau-muscle au moment de la mastectomie est suffisamment grande pour couvrir l’implant final souhaité. 

image-reconstruction-mammaire-implants

 

Reconstruction mammaire avec implants utilisant une matrice dermique acellulaire (MDA)

La matrice dermique acellulaire (MDA) est un morceau de tissu dont les cellules ont été retirées, laissant un cadre de collagène et d’élastine comme support et couverture. Ce morceau est spécialement préparé pour permettre aux tissus de votre corps de se développer graduellement dans ce matériau, pour finalement le remplacer par votre propre collagène et vos propres vaisseaux sanguins.  La matrice dermique acellulaire agit comme un hamac sous l’enveloppe peau-muscle de la mastectomie qui supporte l’expanseur tissulaire et peut également améliorer la mise en place de l’implant. Ce cadre de molécules permet aux cellules de votre corps de croître dans la matrice, favorisant ainsi le processus de régénération qui a lieu pendant l’expansion des tissus. La MDA est généralement combinée avec votre muscle thoracique pour couvrir l’expanseur et maintenir sa position, ainsi que la position de l’implant. 

La procédure MDA peut être moins invasive que d’autres techniques, ce qui permet de créer un amas mammaire plus large au moment de la mastectomie et de réduire le nombre de visites au cabinet nécessaires pour atteindre le volume d’implant désiré. Lorsqu’on utilise la technique MDA, l’expanseur peut souvent être remplacé par l’implant final plus tôt qu’avec d’autres techniques d’expansion tissulaire. Dans de rares circonstances, un expanseur n’est pas nécessaire et l’implant final peut être placé dans l’hamac créé au moment de la mastectomie sans aucune autre chirurgie nécessaire. 

L’utilisation des produits MDA a permis aux chirurgiens plasticiens d’offrir une reconstruction mammaire immédiate à un plus grand nombre de patientes et d’améliorer les résultats généraux de la reconstruction mammaire. Pour être candidate de cette technique cela dépend de la qualité de l’enveloppe cutanée de votre mastectomie. 

MDA est disponible depuis 1994 et est devenu populaire dans la reconstruction mammaire au cours des dix dernières années. Il existe différents produits MDA et ils ont des propriétés différentes, c’est donc à votre chirurgien de vous recommander l’un plutôt que l’autre, selon votre situation. 

 

Chirurgie des greffes naturelles/du lambeau tissulaire 

Dans certaines circonstances, surtout si vous avez des tissus endommagés par la radiation, votre chirurgien peut recommander l’utilisation d’un lambeau de vos propres tissus, qui peut couvrir ou remplacer les tissus endommagés par des tissus sains et non irradiés. 

La reconstruction à l’aide de lambeaux de peau et de tissus provenant de votre propre corps (tissu autologue) peut ressembler davantage à un sein naturel qu’une reconstruction avec des implants. Cependant, ces interventions sont plus complexes et invasives, elles prolongent habituellement le séjour à l’hôpital et laissent des cicatrices dans les zones où les tissus ont été prélevés.

Les procédures de lambeau naturel les plus courantes utilisent des tissus du dos, de l’abdomen ou des fesses. Dans certaines interventions, un muscle entier doit être déplacé pour reconstruire le sein, ce qui entraîne une faiblesse dans cette région du corps. 

La greffe de graisse autologue ou le transfert de graisse est une autre option pour traiter les tissus endommagés par les radiations.  

image-reconstruction-mammaire-chirurgie